Billie Brelok

Résidence 2019-2020

⪡ LAS DOS LUNAS Y NO SE CUENTA MAS   

Constatant actuellement un engouement folklorisant et exotisant pour l’Amérique du Sud, c’est avec une sensibilité subjective que l’artiste franco-péruvienne Billie Brelok souhaite construire et orienter sa résidence en traçant un parallèle entre les dynamiques internes et externes sud-américaines et séquano-dyonisiennes.

Elle désire raconter une toute autre histoire, loin des clichés et stéréotypes souvent attribués à ces territoires pluriels et riches de cultures. C’est à travers une création entièrement hispanophone, mettant en valeur le hip-hop et les rythmes sud américains, que Billie racontera son Histoire. Construite autour de Billie Brelok et de ses trois musiciens, la résidence accueillera également d’autres figures phares du hip-hop et de la musique hispanophone et sud-américaine : des instrumentistes (cajon et cuivres) et des rappeur•se•s s’associeront à Billie pour faire résonner les Amériques dans le 93. 

Cette résidence portée par le MAAD 93 sera également l’occasion de mener de nombreuses actions culturelles à destination de publics divers.

billie-rose.gif
 

LANCEMENT DE LA RÉSIDENCE 2019-2020

 ⪡ LAS DOS LUNAS Y NO SE CUANTAS MÁS   | Billie Brelok 

Le réseau MAAD 93 accompagne pour l'année à venir, l'artiste franco-péruvienne Billie Brelok pour une résidence de création en Seine-Saint-Denis ! 

▬▬▬▬▬▬▬▬ ⪡ CHAPITRE 1 ÉPISODE 1492 SAISON 93 ⪢ ▬▬▬▬▬▬▬▬
Coup d'envoi de la résidence 
Vendredi 11 octobre avec La Dame Blanche et Skalpel / Café La Pêche, Montreuil 

⪡ Le 12 octobre est une date qui n’est pas célébrée de la même manière au Nord et au Sud de l’Amérique, mais qui symbolise le premier contact entre l'Europe et le "nouveau continent" et la possibilité de commencer à dessiner une carte du monde. S’il s’agissait pendant longtemps d’en faire une ode à « la découverte » par Christophe Colomb, elle est depuis longtemps maintenant célébrée en Fête des cultures précolombiennes et de la résistance indigène . ⪢       — Billie Brelok

En contre offensive au concept de "découverte" c'est donc le 11 octobre qui sera ici prise comme fête défensive, anticoloniale, valorisant les traditions pré-colombiennes. Le point de départ de la résidence de Billie Brelok est donc celui-ci : symbolique, politique et artistique, célébrant la diversité d’ici et d’ailleurs.

  18.10.19 : Billie Brelok + Ana Tijoux au Fort d’Aubervilliers dans le cadre du Festival Villes des Musiques du Monde ↠ Infos et réservations ici

Gif extrait du clip ⪡ Dia de los muertos ⪢  
Visuel de l'affiche au Café La Pêche réalisée par Juan Manuel Galvis Zuñiga
La résidence est soutenue par le Département de la Seine-Saint-Denis et la Spedidam.